BABS ALTER EGO 03/18

babs

A l’occasion de l’exposition « Alter Ego », Babs dévoile les facettes les plus contradictoires de son travail. En effet, pris dans son ensemble, ce dernier a quelque chose de schizophrénique et semble chaque fois révéler un aspect différent de sa personnalité. Si l’on connaissait le «moi» de l’abstraction, le retour de Babs vers le graffiti ainsi que l’utilisation de la toile comme médium témoigne du chemin introspectif accompli pour donner à voir un «moi» connu sous un jour nouveau. Visibles pour la première fois ce mois-ci chez Ground Effect, ses œuvres reprennent directement l’esthétique biomécanique que l’on connaît aux fresques de Babs.

Du 15 au 31 mars, les compositions de l’artiste, imprégnée des mouvements cubistes et minimalistes, ainsi que de la bande-dessinée futuriste (celle de Philippe Druillet, de Giger, ou encore d’Akira) séduira les initiés comme les curieux.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.