LE BRUIT DES MURS

Une série de peintures qui illustrent l’état humain durant l’isolement provoqué par les conditions sanitaires. Le récit dépasse l’enfermement général et vient rappeler les diverses quiétudes causées par des épisodes socio-politiques récents : attentats, dualités religieuses entre pays, banalisation de la mort et des décès qui ne cessent pas, le féminisme, le cas des immigrants, les angoisses personnelles, les pertes de travail et pour certain de logements, etc…

Il s’agit de peindre de manière abstraite cet état général. Jan Melka utilise notamment le symbole du couple (ses fractures ainsi que son unité) pour imager la complexité des actualités. Les images sont sensiblement claires et libres d’interprétation.

Le projet de départ est d’amener les images “à la porte” des gens pour favoriser une visibilité de l’information sans perturber le confinement.
Ground Effect expose les pièces originales, qui seront dupliquées pour être affichées dans tout Paris. L’idée de Jan Melka est que les impressions exposées dans la rue viennent se fondre dans la capitale

On peut venir découvrir la série entière et les œuvre originales chez Ground Effect lors de l’exposition “Le Bruit des Murs”.

EXPOSITION VIRTUELLE :

11.02.21 / 13.02.21