Kean - Ground Effect

Depuis ses débuts, le travail de Kean n’a fait qu’évoluer. Du flop (forme intermédiaire entre le tag et la pièce) au graffiti, il a commencé par réaliser des lettrages, puis à les déstructurer de manière abstraite. Gagnant en maturité, Kean s’est naturellement rapproché de sujets qui l’inspiraient, notamment la nature environnante. Les lettres ont progressivement disparu, au profit d’un fond atmosphérique. Ce sont notamment ses voyages, et plus particulièrement sa rencontre avec l’Islande en 2017, qui l’ont marqué et amené à représenter des paysages, dont il extrait une impression et une sensation. Il transmet sa sensibilité à des décors, des lumières et des couleurs apaisantes que l’on peut contempler durant des heures, à travers ses sublimes œuvres. Au fur et à mesure, une passerelle s’est tissée entre ses racines issues de l’art urbain et l’art contemporain, qui l’a interpelé par sa richesse et sa diversité. Distingué par sa liberté artistique et sa constante recherche d’évolution, il s’est renouvelé autant dans la forme que dans le fond. C’est désormais principalement sur des toiles et sur des murs, que Kean distille son art, à l’aide de gros pinceaux et de peinture acrylique, qui lui offrent plus de profondeur, à l’instar des bombes avec lesquelles il avait commencé.