Solo Show Arnaud Liard - Ground Effect

Arnaud Liard est un artiste français né à Gennevilliers en 1975 il vit et travail à Paris.

Issu de la scène graffiti parisienne, Arnaud Liard est un artiste multiple, mixant plusieurs domaines de la création pour obtenir un résultat surprenant. Après lʼobtention dʼun diplôme de peintre en lettres, il se consacre dès la fin des années 80 à la création de fresques murales.

En 2001, il co-fonde le collectif TRBDSGN avec les artistes Hobz et onde. Conçu comme un laboratoire multidisciplinaire, le studio TBDSGN explore les univers du design dʼobjet, la scénographie le design graphique et pour Arnaud Liard cette époque marque le début de ses recherches pictural sur toile.

Cela le conduit à explorer plusieurs champs de recherches abstraites, figurative et sculptures des travaux quʼil nommeras plus tard « Lʼesthétique du chaos »
Il sʼintéresse à lʼarchitecture des villes et aux Hommes qui les peuple;
À lʼaléatoire de la destruction, aux paysages architectural déstructurés, les trottoirs de goudron maintes fois rapiécés, aux textures des vieux murs ridés qui peuplent nos villes, de tout cela il se nourrit de la plus petite à la plus grande des imperfections.

Ses recherches sont intimement liées à ces lieux où il a tant peint,
là où les couleurs criardes des fresques retentissent, il en découle des œuvres qui en sont directement inspirées.

Lʼesthétique du chaos… Voilà qui résume assez bien mon travail abstrait.
Je mʼintéresse au hasard de la destruction à lʼaléatoire des architectures meurtries des pars les bulldozers, lorsque des murs abattus surgissent les fers à béton, telles des plantes invasives survivant à la démolition. Aux paysages déstructurés que mʼévoquent les trottoirs de goudron maintes fois rapiécés, aux textures des vieux murs ridés qui peuplent nos villes, de tout cela, Je me nourris de la plus petite à la plus grande des imperfections.

Mes recherches abstraites sont intimement liées à ces lieux à lʼécart du monde ou jʼai tant peint où les couleurs explosives des fresques retentissent encore en moi en découle des œuvres qui en sont directement inspirées, des entités aux couleurs fortes qui rehaussent des couches textures.

Lʼabstraction est pour indubitablement ancrée dans le réel.
Arnaud Liard

03.12.20 / 20.12.20